Archives de Catégorie: Chronique littéraire

Un étonnant parfum d’actualité.

orage

La rentrée littéraire 2014 est riche et variée. Elle comporte notamment plusieurs romans dont l’univers fictionnel flirte avec notre actualité la plus brûlante. Curieuse société, place de la femme dans le couple, développement du territoire, crise économique… Les auteurs ont délaissé leur tour d’ivoire pour développer leur fil narratif au plus près de nos considérations quotidiennes. Présentation express de quatre romans brûlants d’actualité.

L’écrivain national, Serge Joncour – Albin Michel
– Auteur invité dans une bourgade de province, isolée, Serge Joncour va se retrouver pris au piège de son intérêt pour un macabre fait divers qui vient de se produire. La population verra d’un mauvais œil son intérêt pour la compagne de l’accusé et ses multiples voyages en forêt.. Ajoutez à cela des projets industriels mêlant gros sous, réputations politiques et thématiques nationales sensibles, l’écrivain devient alors la figure de l’étranger curieux, du chirurgien sans cœur omnibulé par une société à disséquer. C’est cette expérience apparemment vécue dans un village français que relate Serge Joncour.
Il questionne par la même occasion la place particulière d’un auteur dans une société où la lecture est une occupation réputée élitiste, obscure. On notera que les ambitions affectives de l’auteur prennent rapidement le pas sur son assiduité au travail, quand même !

L’amour et les forêts, Eric Reinhardt – Gallimard
– Eric Reinhardt nous fait part des échanges qu’il a eu avec une de ses lectrices à la suite de la parution de « Cendrillon », son précédent roman. Se mettant considérablement en scène, il entre peu à peu dans la confidence de cette femme délaissée. C’est un roman très fort, parfaitement construit et prenant. Le schéma narratif, comme une intrusion qui va crescendo au plus près des malheurs quotidiens de l’héroïne est parfait. Le travail de l’écrivain resplendit également tout au long de l’ouvrage et se voit ici offrir une tribune efficace et salutaire.

L’aménagement du territoire, Aurélien Bellanger – Gallimard
– Dans son second roman, Aurélien Bellanger déploie l’arbre généalogique d’une poignée d’entrepreneurs au cœur du développement du territoire français. C’est dans une prairie mitoyenne de la propriété de son enfance, en Mayenne, que l’auteur a choisi le point d’ancrage de son œuvre. Il y déploie une intrigue monumentale où biologie, ingénierie civile et archéologie forment un triptyque savoureux. Pour le plaisir de notre curiosité, la documentation du romancier s’avère justement précise et fouillée.
Au fil des différents aménagements qui ont fait la France, du big bang au TGV, Aurélien Bellanger joue avec les techniques, les affaires et le poids des années écoulées. Dans le grand cirque du développement du territoire, il souligne les destins individuels et familiaux, met à jour les conséquences de nos actes et signe un roman d’un puissance rare, d’une ampleur phénoménale.

Le bonheur national brut, François Roux – Albin Michel
Avec « Le bonheur national brut », François Roux signe le roman d’une génération … désabusée. C’ est un roman ample, précis et soigné, profondément ancré dans notre époque. Tanguy, Benoit, Paul et Rodolphe décrochent leur baccalauréat dans un lycée de Bretagne au début des années 1980, avec plus ou moins de réussite. Leur avenir sera lié à celui de François Mitterrand, premier Président socialiste de la cinquième République. Pour lui comme pour les quatre jeunes bretons, tout pousse à croire que les rêves de chacun se réaliseront, que les sacrifices paieront et que le bonheur est à portée de main.
Vingt ans plus tard, dans des positions avantageuses et reconnues quoique très diverses, les quatre amis continuent de se battre contre vents et marées avec leurs rêves et aspirations.
« Nous devrions être des promeneurs de nos vies au lieu d’en être des marcheurs entêtés ». Implacable constat d’une génération sacrifiée sur l’autel d’un bonheur absolu. La fiction de François Roux n’oublie pas d’être entraînante, sensible et finement écrite. Loin d’être porteur d’une morale cynique, l’auteur se fait l’écho d’une époque par un récit lucide qui fera date.

Le bonus malheureux : Constellation, Adrien Bosc – Stock
A l’origine de l’excellente revue Desports, Adrien Bosc s’est attaqué pour son premier roman à la catastrophe aérienne de 1949 qui a vu disparaître l’avion d’Air France surnommé Constellation. Il comportait à son bord, entre autres célébrités, le boxeur français Marcel Cerdan et la célèbre violoniste Ginette Neveu. Le roman d’Adrien Bosc est un modèle d’univers fictionnel basé sur un fait divers. Il s’insère dans les moindres recoins laissés par les archives, dans les moindres failles de la catastrophe et de sa couverture médiatique pour reconstruire l’itinéraire des trente-sept passagers du vol. Un roman extrêmement bien mené dont on regrette forcément les résonances avec le réel…

Publicités

Rentrée littéraire 2014

joncour3

Le ravissement des innocents – Taiye Selasi – Gallimard – 04 Septembre 2014

Miné par la honte d’une injustice professionnelle, Kwaku, chirurgien aux Etats-Unis, quitte femme et enfants. Seize ans après son départ, cette famille, disséminée sur trois continents, rongée par la colère, la trahison et la jalousie va devoir se rapprocher pour enterrer ce père idolâtré.
Taiye Selasi nous enchante avec un style à la fois émouvant et captivant et nous montre à quel point la perte d’un chez soi peut être destructeur. Magnifique !

L’écrivain national – Serge Joncour – Flammarion – 27 Août 2014

Auteur invité dans une bourgade de province isolée, l’écrivain Serge se retrouve pris au piège de sa curiosité pour un macabre fait divers à peine survenu. Ajoutez à cela des projets industriels mêlant gros sous, réputations politiques et thématiques nationales sensibles, l’écrivain devient alors la figure de l’étranger curieux, du chirurgien sans coeur omnibulé par une société à disséquer.
Serge Joncour signe avec L’écrivain national un roman riche d’enseignements.

Le cercle des femmes – Sophie Brocas – Julliard – 21 Août 2014

Dans un contexte entourant la France des années 40 à aujourd’hui, le cercle des femmes est un roman émouvant qui, à travers quatre générations de femmes, nous fait entrer dans leurs vies et leurs secrets.

Marina Bellezza – Silvia Avallone – Liana Levi – 28 Août 2014

Une Italie malade, une jeunesse désœuvrée, des familles aux liens fragiles tenus par des amours malsaines, des couples aux sentiments destructeurs… autant d’éléments qui vous tiendront en haleine jusqu’au point final de ce roman.
Un retour aux sources pour S. Avallone qui revient sur les lieux de son enfance pour explorer les contradictions de l’Italie contemporaine.

Karpathia – Mathias Menegoz – P.o.l – 21 Août 2014

Pour son premier roman, le scientifique Mathias Menegoz nous emmène au large des Carpates, au beau milieu du XIXè siècle, avec une facilité et une simplicité déconcertante. Intrigues, situations, schémas psychologiques, repères historiques et contexte, tout est grandiose dans cette ample fresque qui s’étend sur tout le domaine des Korvanyi. Mathias Menegoz n’oublie pas une proximité désarmante avec ses personnages et s’attarde avec acuité sur leurs rêves, contradictions et folies. Une vraie prouesse.

prudhomme4

La peau de l’ours – Joy Sorman – Gallimard – 21 Août 2014

Et si vous changiez de peau ? Ce livre troublant, nous interroge sur la frontière séparant l’homme de l’animal, mais également sur les rapports humains. Laissez-vous entraîner dans la danse avec ce conte plein de vista !

Big brother – Lionel Shriver – Belfond – 21 Août 2014

Une femme tente de sauver son frère obèse de sa dépendance à la nourriture en lui imposant un régime plus que draconien. Mais elle va vite se rendre compte qu’aucune des personnes qui l’entourent n’a une relation saine avec les aliments, même pas elle…
A travers l’histoire haletante de cette famille et de sa course aux kilos, Lionel Shriver (qui s’est inspiré de sa propre expérience) pose la question de notre rapport à l’alimentation, qui est devenu un véritable problème de société.
Dites-moi comment vous mangez, je vous dirai qui vous êtes…

Nos disparus – Tim Gautreaux – Seuil – 21 Août 2014

Tim Gautreaux signe une épopée musicale et sensible au long du fleuve Mississippi. Sam Simonneaux, agent de sécurité dans un grand magasin, n’a pas réussi à éviter l’enlèvement d’une fillette. Afin de la retrouver et de la ramener à ses parents, il s’engage sur un bateau de croisière et part pour plusieurs mois remonter le fleuve à la recherche des ravisseurs. Récit titanesque d’une époque sans âge, Nos disparus est un ode à la famille, un roman voyageur comme il en existe peu. A ne pas manquer !

Les grands – Sylvain Prudhomme – Gallimard – 28 Août 2014

Triste nouvelle en Guinée-Bissau, la célèbre chanteuse africaine Dulce vient de mourir. Rien ne sera plus doux dans l’existence de ses amis, de même que dans la vie du pays. Alors que le premier tour des élections présidentielles a vu gagner le candidat du peuple, l’armée ne tient plus en place, le coup d’état arrive… Face à cette brûlante fièvre politique et au douloureux deuil, Couto et son célèbre groupe de musique doivent-ils maintenir leur concert du jour ?
Un roman à la hauteur des passions qui animent le continent africain. Fiévreux, entraînant, à fleur de peau et plein d’énergie.

En face – Pierre Demarty – Flammarion – 20 Août 2014

Un homme part en voyage : il sort de chez lui, traverse la rue et s’installe dans l’appartement d’en face ! Comble de l’ironie, notre héros observe quelquefois son épouse faisant face à sa disparition comme elle le peut. Le voyage de Jean Nochez n’est pas si lointain, mais où le mènera-t-il ? L’histoire est racontée par un pilier du bar voisin qui, loin d’écrire comme il parle, fait preuve d’une jouissive érudition. Un savoureux premier roman.

Rentrée Littéraire 2014

Les voici enfin ! Auteurs reconnus, jeunes plumes aiguisées, génération internet ou dorée, les stars de la rentrée littéraire débarquent en fanfare à la librairie.
Venez vite les découvrir, il y a de vraies perles… Et pour vous tenir en haleine, nous vous avons concocté une première sélection estampillée Delamain.

ericR1

L’amour et les forêts – Eric Reinhardt – Gallimard – 21 Août 2014

A travers son héroïne, Eric Reinhardt brosse le portrait de ces femmes humiliées, harcelées, détruites par leur mari ; ces femmes à qui est ôté tout choix d’être soi-même, d’exister.
Bénédicte Ombredanne est une femme avec qui l’auteur souffre, nous aussi !

Oona & Salinger – Frédéric Beigbeder – Grasset Et Fasquelle – 20 Août 2014

Avant d’être mariée à Charlie Chaplin, Oona O’Neill a vécu une brève idylle avec l’écrivain J.D. Salinger, qui ne se remettra jamais de cette histoire d’amour inachevée.
Beigbeder tire de cette base réelle un roman plein d’émotions et brosse le portrait d’une époque fascinante (on croise Truman Capote, Chaplin, Hemingway…).
Sans nul doute le meilleur roman de l’auteur.

Depuis que la samba est la samba – Paulo Lins – Asphalte – 04 Septembre 2014

Un roman vivant et rythmé qui nous emmène au cœur de l’Estacio au milieu des prostituées et des voyous. On imagine aisément les couleurs, les bruits, la musique, les rires mais aussi la violence et les cris.
Un vrai voyage, dépaysant, intense, et hautement musical bien sûr, dans le Brésil haut en couleurs des années 20. Magnifique !

Dans le jardin de l’ogre – Leïla Slimani – Gallimard – 28 Août 2014

Adèle, mariée et mère de famille, est l’esclave de pulsions sexuelles qui ne lui laissent aucun répit et la mènent vers la folie, la violence, la négation de soi. D’une écriture maitrisée, toute en finesse psychologique et subtilité, ce roman monte en intensité jusqu’aux dernières pages.
Un portrait de femme cru, fiévreux, mais qui ne tombe jamais dans la vulgarité.

Orphelins de Dieu – Marc Biancarelli -Actes Sud – 20 Août 2014

Orphelins de Dieu pourrait être le grand roman mythologique de l’île de beauté. C’est un récit de la vengeance, une chronique fictive des années les plus dures de la péninsule, alors que le pouvoir métropolitain tente encore de dompter ces âmes abandonnées de Dieu. Expérience de l’horreur humaine, personnification de l’enfer sur terre, charge sentimentale et historique, tout y est ! Et ce n’est qu’à peine violent.

Deep winter – Samuel W. Gailey – Gallmeister – 28 Août 2014

Danny, simple d’esprit, ne ferait pas de mal à une mouche. Pourtant, il va être traqué pour meurtre et devra faire face à un carnage exécuté par des êtres en grande souffrance.
Un premier roman aux contours sombres très réussi !

foenkinos2

L’aménagement du territoire – Aurélien Bellanger – Gallimard – 21 Août 2014

Dans son second roman, Aurélien Bellanger déploie l’arbre généalogique d’une poignée d’entrepreneurs au coeur du développement du territoire français.
Au fil des différents aménagements qui ont fait le pays, du big bang au TGV, Aurélien Bellanger joue avec les techniques, les affaires et le poids des années écoulées. Dans le grand cirque du développement du territoire, il souligne les destins individuels et familiaux, met à jour les conséquences de nos actes et signe un roman d’un puissance rare, d’une ampleur phénoménale.

Un été en famille – Arnaud Delrue – Seuil – 21 Août 2014

C’est un récit angoissant, un premier roman parfaitement mené dans lequel les indices jalonnent les pages pour nous porter inévitablement vers le drame. Le récit vogue doucement vers l’indicible, entraîné par une angoisse où tout apparaît peu à peu, l’air de rien. Un été en famille est une grande prouesse, une funeste fuite.

Price – Steve Tesich – Monsieur Toussaint Louverture – 22 Août 2014

Ce pourrait être le roman d’une génération. Dans une petite ville ouvrière sans histoire des Etats-Unis, les premiers amours, les premières angoisses et l’envie d’un avenir réussi apparaissent avec la fin du lycée. Daniel Price et ses amis vont suivre des chemins différents, mais ils garderont tous en ligne de mire l’usine qui les attend. Faut-il s’y résoudre ? N’écouter que ses rêves ? Tout envoyer valser ? Le roman de Steve Tesich pose autant de questions sans réponse, à moins bien évidemment que le destin ne s’en mêle … ! Une mine d’or à ne pas louper dans le fourbi de la rentrée

Charlotte – David Foenkinos – Gallimard – 21 Août 2014

C’est un roman hommage, superbement executé. Il reprend la vie de l’artiste juive Charlotte Salomon, les drames qui ont forgé son existence et l’apprentissage de son art. Le récit sensible de David Foenkinos écrit par de courtes phrases d’une seule ligne sonne parfaitement juste.

Retrouvez tous nos coups de cœur de la rentrée ici.

Rencontre avec Dominique Fernandez

Rencontre avec Dominique Fernandez de l’Académie française à l’occasion de son dernier roman  » On a sauvé le monde « .
Cette rencontre organisée par le magazine Transfuge et la librairie Delamain est animée par Damien Aubel du magazine Transfuge

Rencontre avec Dominique Fernandez de l’Académie française from transfuge on Vimeo.

Tagué

Découvrir Paris avec les éditions Chêne.

paris1Chaque année, l’équipe de la librairie vous propose une vitrine consacrée à Paris. Cette année, découvrez Paris avec les éditions Chêne.
Tour d’horizon de quelques ouvrages qui ont pris la pose pour vous !

Paris fait son cinéma
Béatrice Billon, Barbara Boespflug, Stanislas Potie, Pierre-olivier Signe

Déguster la blanquette de l’auberge d’OSS 117 ? Séduire dans le club de jazz d' »Un bonheur n’arrive jamais seul » ? S’entraîner à viser au stand de tir de Nikita ? Siroter un ballon au bistro d’Inglourious Basterds ? Louer un renard empaillé pour une escapade digne de Minuit à Paris ? Se prendre pour Marie-Antoinette à l’Hôtel de Soubise ? Mis en lumière par le regard des plus grands réalisateurs, chacun de ces lieux possède avant tout son histoire, son authenticité, son caractère. En effet, coup de cœur ou véritable source d’inspiration, aucune atmosphère n’a jamais été choisie sans raison. Par quartiers et en images, Béatrice Billon et Barbara Boespflug ont ainsi repéré les meilleurs comptoirs, tables, hôtels, boutiques, galeries et théâtres élus comme lieux de tournage éternels, et nous font partager leurs bons plans et leurs anecdotes pour découvrir avec ce guide pas comme les autres, le charme d’un Paris sous les projecteurs. En bonus, des flashcodes vous permettront de (re)découvrir les bandes-annonces de films cultes parisiens sur le site d’Allocine.

Paris médiéval
Janine Casevecchie, Jacques Lebar

Et si l’on allait se balader aujourd’hui dans Paris ? Ce petit guide nous emmène en balade au coeur du Paris médiéval, à la découverte de vestiges merveilleux de cette période riche et féconde où Paris devint la capitale du royaume. De la tour Jean-sans-peur, discrète parmi les immeubles haussmanniens, au clocher toujours intact de l’église Saint-Germain-des-Près ; de l’éclat des vitraux et des voûtes de la Sainte-Chapelle au cloître toujours silencieux des Billettes ; de la toute petite église Saint-Julien-le-Pauvre à l’opulente clôture du choeur de Notre-Dame…les trésors du Moyen-Âge se dévoilent et l’émotion est à chaque pas.

paris2

Paris des femmes célèbres
Sybil Canac, Victoria Man

L’Île-de-France, berceau de l’architecture gothique, présente une abondance de trésors et de lieux historiques. Cet ouvrage vous permettra de (re)découvrir des sites magnifiques, originaux parfois inconnus, façonnés par la vie et l’oeuvre de 102 grandes dames qui y ont vécu. De célèbres femmes vous guident à travers l’Histoire et les plus beaux lieux d’Île-de-France, qu’elles ont marqué de leur passage : La maison de Nathalie Sarraute à Chérence, celle des Curie à Sceaux, Mata Hari au château de Vincennes, Coulommiers qui inspira Madame de Lafayette, La Chaumière aux Coquillages aménagée pour la Princesse de Lamballe, Madame de Montespan et le château du Petit-Bourg à Evry, et bien d’autres telles que : Ann Boleyn, Diane de Poitiers, Nina Ricci, Romy Schneider…

Les Parisiens : ce qu’ils disent, ce qu’ils font, ce qu’ils pensent
My Little Paris

Avez-vous déjà passé l’été à Paris sous la pluie ? Eté 31e sur la liste d’attente pour trouver un appartement ? Laissé filer 5 métros un jour de grève ? Alors vous êtes sûrement dans ce livre. Amandine et Kanako, la plume et l’illustratrice de My Little Paris, se sont amusées à croquer les Parisiens dans tous leurs états : au resto, au marché, le jour de l’an, à la campagne, dans leur appartement, à la Saint Valentin… Parce qu’il faut bien l’avouer : Paris ne serait pas Paris sans ses habitants.

Le petit livre de Paris
Dominique Foufelle

Pourquoi la place de la Nation s’appelait-elle auparavant la place du Trône ? Le Panthéon a-t-il toujours été le sanctuaire des grands hommes de la République ? Molière est-il réellement le fondateur de la Comédie française ? Pourquoi surnomme-t-on l’Assemblée nationale le Palais Bourbon ? Ce petit livre doré sur tranche raconte l’histoire des vingt arrondissements de Paris à travers leurs principaux monuments. Les arrondissements sont illustrés par d’ancien plan et chaque monument est mis en couleur par une jolie chromo du XIXe siècle.

paris3

Tagué ,
%d blogueurs aiment cette page :