Le dernier gardien d’Ellis Island

ellis

Dans ce quatrième roman, Gaëlle Josse explore avec justesse et sensibilité les heurs et malheurs des vies humaines ainsi que les vertiges de l’absence. L’auteure nous emmène à la rencontre d’un lieu qui fut considéré pendant plus de 60 ans comme la porte d’entrée des États-Unis, une toute petite île au large de New-York, nommée Ellis Island.

Nous sommes le 3 novembre 1954 et il ne reste, pour John Mitchell directeur du centre d’immigration logé sur Ellis Island, que neuf jours avant la fermeture de ce dernier, pour raconter « cette île qui a dévoré (sa) vie ». Neuf jours durant lesquels les mots vont affluer dans un journal, qui fera office de testament, alors qu’instinct de vie et instinct de mort s’affrontent sur fond d’images de rêves et de souvenirs.

Ellis Island est alors le passage obligé pour tous les étrangers espérant vivre aux États-Unis. Parmi eux, des Juifs, des Polonais, des Hongrois, des Tchèques, des Serbes, des Slovaques, des Grecs, des Turcs, des Arméniens, des Italiens. Tous rêvaient d’une vie meilleure sur le Nouveau Monde. Mais « L’Amérique, dans sa générosité ne pouvait accueillir ceux qui constituaient une charge ou un danger potentiel ». Alors ces immigrants qui débarquaient avec quelques souvenirs de leurs terres natales étaient non pas accueillis mais inspectés, interrogés, auscultés.

Par l’intermédiaire de John, l’Amérique traquait la maladie, vérifiait le passé des migrants, scrutait leurs opinions, leurs idéaux, leurs projets. Mais accaparé tout entier par les tourments de ces migrants, la vie de John s’est construite à ses dépens.

Son carnet constitue également la confession troublante d’un homme qui a aimé à en souffrir, un être dont la douleur se révèle être la seule chose qu’il possède encore en propre. Il y a eu Liz, son épouse, trop tôt disparue, puis une immigrante Sarde tant désirée. Une passion contre nature qui le poussera à s’interroger sur ses responsabilités et ses devoirs.

Un sublime roman, mené d’une main de maître par une prosatrice remarquable, à découvrir à tout prix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :